REUNION-OI

Au nom de l'« appropriation culturelle », un auteur de littérature jeunesse censuré parce que Blanc

Dans un contexte de mobilisations internationales contre le racisme et les « violences policières » , un écrivain blanc peut-il encore raconter le destin d’une jeune Africaine noire au temps de l’esclavage ? Pour Walker Books, l’éditeur anglais du célèbre écrivain et dramaturge français Timothée de Fombelle, la réponse est claire : au nom de l’« appropriation culturelle », c’est non !
Reconnu internationalement depuis une quinzaine d’années pour ses romans jeunesse tels que Tobie Lolness, Vango ou encore Le (...)

Derniers articles